Rechercher

L'AUTEL DE L'EGLISE D'AVENAS


Nous explorons aujourd'hui l'Église d'Avenas

D'apparence simple de conception, elle fut construite par Louis le Débonnaire

En souvenir de la défaite du traître Ganelon par Charlemagne. Bataille qui aurait eu lieu près du village.


Au centre du chœur se trouve un autel taillé dans du calcaire blanc

C'est un parallélépipède rectangle composé de quatre blocs de calcaire, créé vers onze cent vingt


L'œuvre est attribuée au « sculpteur de Cluny »

Trois côtés de l'autel portent des scènes en haut-relief, quatre colonnes sont aux angles.

La face arrière n'est pas sculptée.


Sur le front ouest, un Christ glorifié trône dans une grande mandorle, donnant des bénédictions, entouré de ses apôtres.


La figure du Christ, pose les pieds à plat, sur le tabouret devant son trône.


Il a la main droite levée, et il bénit avec deux doigts, qui ont une taille surdimensionnée par rapport au reste de la sculpture.


Il tient dans la main gauche, un livre, et ce livre se retrouve aussi, dans les mains de chacun des apôtres, qu'il soit ouvert ou fermé.


Aux quatre coins de la mandorle, on aperçoit les symboles des quatre évangélistes,. L'homme qui représente Matthieu, l'aigle pour Jean, le lion pour Marc et le taureau pour Luc.


Les douze apôtres sont divisés en groupes de trois sur deux niveaux. Saint Pierre se reconnaît à sa clé, quelques noms sont gravés : Thomas, Philippe, Jacques et Simon.

Au nord, la vie de la Vierge Marie, est représentée sur quatre scènes, deux scènes en haut et deux scènes en bas.


En haut à gauche, l'Annonciation, à droite la Présentation de Jésus au Temple, en bas à gauche une scène de Nativité et à droite l'Assomption de Marie.


Dans le panneau de l'Annonciation, l'ange est représenté à gauche et Marie à droite avec un grand espace non sculpté entre les deux personnages.


Dans le panneau de la présentation de Jésus au Temple, Marie donne Jésus à Siméon et leurs mains sont recouvertes d'un voile.

Joseph à l'arrière porte deux colombes et a lui aussi les mains voilées.


Les deux scènes du bas, la Nativité et l'Assomption de Marie, sont séparées par une colonne.


Dans la scène de la Nativité , il pourrait s'agir de la nativité du Christ et la personne allongée est la Vierge.

Ou bien de la nativité de Marie.

La personne allongée étant sainte Anne.Derrière, la sage-femme tient l'enfant.


Elles sont entourées de part et d'autre par un rideau, qui s'enroule à droite sur la colonne séparant les deux scènes, la colonne représentant le Temple.


Dans le dernier panneau . l'Assomption . la Vierge est allongée, sa tête est soutenue, par un apôtre et un autre soutient ses pieds, la tête appuyée sur son poing.


Au dessus du lit, deux mains saisissent un drap, contenant un buste symbolisant la Vierge qui monte au ciel.


Ce buste a les deux mains en attitude d'orante, comme l’apôtre sur le côté ouest de l'autel,

Sur le côté sud, un personnage à gauche, le roi, présente la maquette de l'église d'Avenas, qu'il tient dans ses mains, à Saint Vincent.


Saint Vincent représente, le chapitre collégial de Mâcon, qui lui était dédié.

En dessous de cette scène, se trouve une inscription en latin

traduite par : « Le roi Louis, pieux et ami de la vertu, offre cette église.

Saint Vincent la reçoit.Dans une douzaine de jours, juillet allait être révolu, la mort met en fuite et conduit à sa perte celui qui s'oppose au roi.»

Cette date correspondant au 20 juin.


Un grand merci de nous suivre dans nos explorations.


N'hésitez pas à rejoindre notre newsletter.





12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout